filler

           1j2p -->>articles jardin

L'arrosage automatique


(Par Agathe Prost)

Quantifier les besoins

l'arrosage automatique permet d'économiser l'eau et son temps en été
   Automatiser l’arrosage de son jardin, de son potager ou de son verger permet de nous soulager d’une tâche quasi-quotidienne. Afin d’optimiser au mieux cette installation il est possible d’installer à demeure un réseau d’arrosage qui vous évitera tuyaux et arrosoirs. Invisible puisqu’enterré il ne dénaturera en rien le jardin et sera discret tout en rendant de grands services.

Afin de préparer au mieux l’installation il faut faire un plan à l’échelle du terrain que vous souhaitez arroser. Une fois le plan du jardin établi il faut se pencher sur le matériel que vous voulez utiliser. Les buses desquelles sortira l’arrosage couvrent un rayon et/ou un angle autour d’elle.
Il faut que l’intégralité du jardin soit couverte par un rayon d’arrosage. Il faut ensuite imaginer le réseau qui va venir alimenter les buses d’arrosage. Faire tout cela à l’échelle permettra de quantifier la longueur de tuyau nécessaire ainsi que le nombre de buses d’arrosage qu’il faut.

Conseil : ressortez de votre trousse d’écolier un compas pour tracer les angles et surfaces que couvriront les buses d’arrosage vous pourrez ainsi visualiser au mieux les zones couvertes et celles qui ne le sont pas. Il sera plus facile également de prévoir les plantations en fonction de celles qui nécessitent plus ou moins d’eau. En effet, si vous avez des zones qui ne sont pas couvertes par un arrosage direct mais bénéficient du ruissellement de l’eau alors vous pourrez y planter des variétés et espèces qui nécessitent peu d’eau et ainsi laisser les zones les mieux arrosées aux plantes qui en ont le plus besoin.

Astuce :

Pour connaitre le débit d’une sortie d’eau il faut compter en seconde le temps que mets le débit du robinet pour remplir un seau de 10l. Il convient ensuite d’appliquer une formule simple :
Débit (m3/h) = (10l x 3.6)/temps de remplissage (en secondes)
Exemple: un arrosoir qui met 60 secondes à se remplir:
(10l x 3,6)/60s = 0,6 m3/h ou 600l/heure.


Installation d’un arrosage automatique

Les gazons et pelouses (ici un golf) ont besoin d'eau de façon régulière
   Jour J-1, afin de faciliter le creusement des sillons dans lesquels viendront s’installer les tuyaux il est conseillé d’arroser abondamment afin que la terre soit meuble le lendemain.

Le jour J, il faudra disposer au sol tout le matériel nécessaire à l’installation. Tuyaux, buses, coudes, raccords… cela permettra de voir que tout est prêts et qu’il ne manque pas de pièces.

Il faudra ensuite creuser un sillon d’une profondeur pouvant varier entre 20 et 30 cm.
Veillez à ce que les grosses pierres soient prélevées afin qu’elles n’abîment pas les tuyaux.

Il convient alors de disposer tout le réseau, faire les raccords et mettre en place les buses. Les raccords seront filetés ou à compression. Dans le premier cas utiliser du Teflon pour assurer l’étanchéité. Une fois tout le réseau installé, il faut faire un test d’étanchéité afin de s’assurer qu’un raccord ne fuit pas. La pression s’en trouverait amoindrie et l’arrosage moins performant. Une fois qu’on est sûr de l’étanchéité on peut recouvrir de terre et re-disposer éventuellement le gazon.




Arrosage enterré et buses rétractables

arrosage enterré avec buses rétractables
   Enterrer tout le réseau permet de camoufler le système d’arrosage afin de profiter pleinement de son espace. Toutefois il faut être vigilent et bien garder à l’esprit l’emplacement du réseau car si vous venez à bêcher au mauvais endroit le tuyau ne résistera pas et vous devrez refaire tout ou partie de l’installation.

Les buses d’arrosage rétractables le sont grâce à la pression de l’eau dans le circuit. La pression nécessaire pour ouvrir une buse rétractable dépend du diamètre des tuyaux et de la pression à l’arrivée d’eau. Cette arrivée peut être une arrivée classique ou bien un récupérateur d’eau muni d’une pompe afin que cette dernière puisse impulser la pression nécessaire.

Programmateur et électrovannes font partie du matériel dont vous disposez pour vous simplifier le quotidien. Les programmateurs libèrent l’esprit d’une tâche quotidienne mais il faut toutefois être vigilent, en effet en cas de pluie il serait dommage que l’arrosage se mette en marche. Pour pallier à cette contrainte, il est possible d’installer un détecteur d’humidité ou de pluie. Cet investissement initial vous permettra de réaliser sur le long terme des économies d’énergie et d’eau. Il faut également dans certaines régions se tenir informé d’éventuelles restrictions estivales qui ne permettent plus l’arrosage des jardins. Les électrovannes sont des vannes qui sont commandées électriquement et qui se déclenchent à la réception d’un signal électrique.

Astuces : il est possible afin de réduire le coût de l’installation de l’arrosage automatique d’utiliser du tuyau PE (polyéthylène) qui est moins cher et est disponible en divers diamètres et longueurs.
Il existe également des buses de goutte à goutte automatiques qui sont réglables indépendamment. Elles permettent d’ajuster la quantité d’eau qui est desservie à chaque pied de plantation. Le fait que l’arrosage se fasse au ras du sol permet en cas de vent, que l’eau ne soit pas dispersée ailleurs que sur la plante concernée.



Questions/réponses sur le forum

françoise sologne Arrosage (17 réponse(s))
françoise sologne arrosage de jardinières (10 réponse(s))
Coccinelle verte Vacances et arrosages (6 réponse(s))
Lougane Arrosage du laurier rose (6 réponse(s))
spider Arrosage de vacances (5 réponse(s))
VAKYA Tuyau d'arrosage 50 m (4 réponse(s))
claudie Arrosage reduit (3 réponse(s))

Posez vous aussi votre question!



En Décembre


Et bien d'autres encore!



1jardin2plantes c'est 1005 articles et conseils illustrés par 4881 photos autour des plantes que ce soit au jardin d'ornement, au potager, sur votre balcon ou terrasse et en intérieur.


1jardin2plantes, c'est toute l'information autour des plantes, une petite encyclopédie du jardin à partager