filler
Fiche du  solanum quitoense

Un fruit comestible: le solanum quitoense

Un fruit comestible: le solanum quitoense
Le solanum quitoense fait partie des catégories suivantes:

Famille, origine, utilisation du solanum quitoense


solanum quitoense

Une plante de la famille des solanacées comme la tomate, la pomme de terre ou le physalis.

Elle est originaire d' Amérique du Sud (Equateur, Colombie).

Nom botanique: Solanum quitoense de Quito, capitale de l'Equateur.

C'est un arbuste à feuillage persistant.
Les feuilles sont très nervurées et dentelées parfois munies de piquants et mesurant une trentaine de centimètres.
Elle atteint presque deux mètres de forme buissonnante et aux jeunes tiges recouvertes d'un duvet violet.

Ne résistant qu'aux légers gels, on la cultive comme plante ornementale annuelle.

Dans son lieu d'origine, elle est cultivée pour son fruit nommé "naranjilla" (petite orange) mesurant trois à cinq centimètres.


La fleur


fleur du solanum quitoense

Les fleurs sont blanches et apparaissent en plein été. On conseille souvent de les polliniser à la main si la culture est pratiquée sous serre.
Elles ne tarderont pas à produire des fruits à la chair juteuse de couleur verte.
Le goût acidulé ressemble à celui des agrumes et kiwi. Certains y retrouvent même des saveurs de fraise ou d'ananas.
Il faut en général 8 à 10 mois entre le semis et la récolte. Sous nos climats, cela passe presqu'obligatoirement par une culture sur deux ans comprenant un hivernage.


Plantation et multiplication


solanum quitoense

Ce solanum apprécie une terre riche en azote car ce végétal est gourmand du fait de sa croissance rapide.
Un mélange à base de terre de jardin fine, compost et sable font l'affaire. Un terreau horticole convient également.
Dans le Nord, il sera exposé au plein soleil et dans le Sud à mi-ombre.
Il a besoin de chaleur pour fructifier vu ses origines suptropicales.

On le sème à l'intérieur dès le mois de Février-Mars. On peut utiliser des graines fraîches.
Le bouturage à l'ombre et au chaud est très facile.


Culture et entretien du solanum quitoense


Pendant toute la période de croissance et surtout une fois que les racines ont colonisé le pot, il est bon de le fertiliser en même temps qu'un arrosage espacé et copieux.

Si on veut le cultiver comme plante vivace, il faudra lui trouver un endroit où le gel ne l'atteint pas. Les arrosages seront suspendus pendant cette période.


Ennemis et maladies


Très solide, ce solanum peut cependant souffrir d'un manque de chaleur additionné d'un excès d'arrosage.


En cuisine


Il existe une variété épineuse d'origine colombienne qui donne des fruits plus gros (photos du bas).
Ils servent à élaborer du jus de fruit en les mélangeant à du sucre et du lait ou de l'eau.


Plus de photos du solanum quitoense

fruits du solanum quitoense apellé naranjilla (petite orange)

fruits du solanum quitoense apellé naranjilla (petite orange)

feuilles caractéristiques d'un solanum quitoense. Le revers est violet.

feuilles caractéristiques d'un solanum quitoense. Le revers est violet.

solanum quitoense à épines d'origine colombienne

solanum quitoense à épines d'origine colombienne

Fruits du solanum quitoense

Fruits du solanum quitoense


Discussion(s) sur le forum autour du solanum quitoense

Alain Lefèvre plante épineuse identifiée? solanum capsicoïdes ? (33 réponse(s))
cv Solanum Crispum en perdition ! (7 réponse(s))
Alain Lefèvre bouture solanum (3 réponse(s))

Posez vous aussi votre question!

Vos commentaires sont les bienvenus!





Vous aimez cette plante?  

Partagez si vous aimez


Que faire en Décembre? Bonnes pratiques!



D'autres articles à découvrir en Décembre


1jardin2plantes c'est 1007 articles et conseils illustrés par 4904 photos autour des plantes que ce soit au jardin d'ornement, au potager, sur votre balcon ou terrasse et en intérieur.


1jardin2plantes, c'est toute l'information autour des plantes, une petite encyclopédie du jardin à partager