filler

Les plantes

Fiche du  mà»rier de Chine ou mà»rier à  papier

Un arbre résistant: le mà»rier de Chine


Un arbre résistant: le mà»rier de Chine
Le mà»rier de Chine ou mà»rier à  papier fait partie des catégories suivantes:

Famille, origine, utilisation du mà»rier de Chine ou mà»rier à  papier


Mà»rier de Chine

Une plante de la famille des moracées proche cousin du figuier.

Elle est originaire d'Asie (Chine, Japon). On l'appelle aussi broussonetia de Mandchourie

Elle est maintenant naturalisée sur le pourtour méditerranéen.

Nom botanique: Broussonetia papyrifera.

Il existe plus d'une vingtaine de variétés de mà»riers.

Cet arbre possède l'avantage d'àªtre de croissance très rapide.
Son bois est alors de mauvaise qualité car souvent creux et cassant.
Il peut atteindre une dizaine de mètres.

Son feuillage est caduc. Les jeunes feuilles sont très lobées et découpées lorsque l'arbre est jeune puis deviennent de plus en plus ovales avec le temps.
Il supporte très bien le gel jusqu'à  -10•°C si l'exposition et le drainage du sol sont importants.

On plante le broussonetia souvent en sujet isolé pour faire de l'ombre dans le midi de la France car il a l'avantage de pousser avec peu d'eau.
Il est aussi employé comme arbre d'alignement en ville comme pour les places de parking.


jeune feuilles du mà»rier de Chine


Plantation et multiplication


écorce rugueuse et fendue du mà»rier de Chine

Le mà»rier de Chine se satisfait d'une terre pauvre et sèche appréciant les cailloux, le sable et le calcaire.
Il adore le plein soleil dans le Nord et se plaira en toutes situations dans le Sud.
La meilleure période plantation se fait lorsque l'arbre n'a plus de feuilles.

Il se multiplie par graines sur un support très sableux dès l'automne.
La faà§on la plus simple consiste à  prélever des drageons au pied ou de bouturer des jeunes branchages ou mieux des bouts de racines.
La meilleure époque pour reproduire le mà»rier de Chine est l'automne.



Culture et entretien du mà»rier de Chine ou mà»rier à  papier


Il est de culture très facile. Il nécessite quelques arrosages lorsqu'il est jeune.
Il est très résistant à  la sécheresse.

On le taille en fin d'hiver juste avant la montée de sève.


Ennemis et maladies


Il n'attire pas les insectes ni les gastéropodes.
En climat froid, le mà»rier de chine peut geler si l'humidité au niveau des racines est trop présente.


En cuisine


Les fruits ne sont présents que sur les pieds femelles. Ils sont mà»rs en général en Aoà»t, de couleur rouge et comestible.
Les oiseaux en sont d'ailleurs très friands.

Pour info, on trouve en pépinière une sélection de pieds mà¢les pour éviter la chute des fruits sur les voitures, le goudron et les dallages de terrasse.




Vos commentaires


Bonjour, Lorsque je veux tuer des arbres, je coupe la souche à une dizaine de centimètres de hauteur, pratique quelques entailles sur la coupe à l'aide d'une tronçonneuse et met du gros sel. J'ai deja réussi cette opération sur des aulnes et des frênes. A essayer!
Par Alain

le 27/08/2017

Bonjour, je suis envahie de mûriers de Chine, il en pousse de toute part, même contre la maison. J'ai pu lire que si on les arrache sa croissance est plus véloce, du coup je me laisse déborder par l'envahisseur. Question: un génie parmi cette communauté connait il un moyen de le faire tomber malade? Je dois en avoir 5 grands, si la maladie se propage le long des racines, tous peuvent sombrer, j'ai vraiment besoin de votre aide. Merci beaucoup à chaque contributeur. Cdt
Par Sénèque

le 26/08/2017

Bonjour Danièle, effectivement les muriers sont très sensibles à l'excès d'arrosage. J'en ai cultivé un en pot comme bonsaï et il est mort de sécheresse. Pour les cultiver facilement, il faut prendre un pot assez grand, cela permet de trouver plus facilement un équilibre de l'humidité de la terre
Par Alain

le 09/08/2017

J'ai bouturé du murier de chine prélevé en pleine terre dans le Midi de la France, jardin familial, où il poussait en rhizomes avec deux branches disposées comme des chandeliers, découpe très originale de ses feuilles, je constate qu'à Paris, en pot, il parait plus fragile, pas de sol calcaire et je pense trop arrosage de ma part, il fait plein de feuilles jaunes, les nouvelles pousses comme les grandes feuilles..je vais donc raréfier l'hydratation, pour le sol calcaire ce sera plus difficile je ne vais plus dans le Midi où trouver une terre argileuse à laquelle il était habitué ?? je ties beaucoup à cet arbre..merci de m'indiquer comment je peux lui redonner des feuilles bien vertes..danièle
Par Invité

le 07/07/2017

ok merci .
Par clode

le 25/06/2012

On les taille en général en hiver. Les tailles sont souvent très sévères pratiquées à la tronçonneuse.
Par Elan

le 23/06/2012

de quelle facon les taille ton
Par clode

le 22/06/2012

La note des lecteurs: 2.67 sur 5






Vous aimez cette plante?  


Partagez si vous aimez


Pinterest

Que faire en Décembre? Bonnes pratiques!



Accueil  | Conseiller à un(e) ami(e)  | Nous écrire  | Qui sommes-nous?

Mentions légales    ©2005-2022 1jardin2plantes.info par Création site internet Agen et photoalain.fr
Partenaires:  | Culture du rosier  | Culture du bananier  | Murs végétaux  | La Maison du Papillon  | Bleucrevette  | opales

1jardin2plantes c'est 1007 articles et conseils illustrés par 4883 photos autour des plantes que ce soit au jardin d'ornement, au potager, sur votre balcon ou terrasse et en intérieur.


1jardin2plantes, c'est toute l'information autour des plantes, une petite encyclopédie du jardin à partager