filler
Fiche du  protéa

Le protéa: arbuste très fleuri d'Afrique du Sud

Parmi les plantes d'Afrique du Sud, les protéas ont sans doute les plus belles fleurs
Le protéa fait partie des catégories suivantes:

Famille, origine, utilisation du protéa


Un beau buisson de protéa en Australie. Il est utilisé ici comme plante de haie

Elle appartient à la famille des protéacées et trouve son origine en Afrique du Sud dans la province du Cap en bordure de littoral, surtout sur les pentes rocailleuses et sèches.

Nom botanique: Protea cianoïdes pour la protée royale. Il en existe une centaine de variétés toutes au feuillage persistant.

Ce sont des arbustes très fournis, en forme de grosse boule mesurant parfois moins d'un mètre, de 2 à 3 mètres pour la plupart des espèces et plus rarement jusqu'à 8 mètres de haut.

Ils prospèrent dans des lieux souvent ventés. Suivant les variétés, ils peuvent résister à de brèves gelées. En climats doux comme les zones littorales, on peut les utiliser comme plantes de haies ou arbuste décoratif dans une quart de mur. De nos jours, elles sont surtout cultivées pour la production de fleurs à bouquet. Elles se cultivent aujourd'hui dans les régions à climat très doux comme la côte Ouest australienne, le littoral breton et méditerranéen. Elle est une excellente plante de véranda.


La fleur


protea cynaroides ou protée royale

Les fleurs sont semblables à de gros artichauts colorés.
Sur la photo, ce qui est rose sont les bractées (feuilles qui se sont transformées pour protéger la multitudes des toutes petites fleurs centrales). Ces bractées prennent une multitude de couleurs allant du jaune au rouge, parfois roses et beaucoup plus rarement tout blanc.

Elles durent de longs mois et suivant les variétés et climats, elles sont présentes toute l'année.
Parfois énormes, elles peuvent mesurer 30 centimètres de diamètres. Très riche en nectar elles attires de nombreux insectes butineurs.


Plantation et multiplication


Un joli bouton

Poussant dan son milieu naturel en bordure de littoral et en région montagneuse, ils se sont adaptés à des terres pauvres et caillouteuses souvent acides (composées de schiste en décomposition). Ils poussent ainsi en maquis serré se protégeant mutuellement du vent et gardant une humidité permanente en leur pied. Ils captent l'eau dans les failles souterraines.
Etant sensibles au gel, leur culture se réalise principalement en pot. Celui-ci devrait être en terre cuite pour une meilleure régulation de l'humidité du sol. En cas d'emploi de soucoupes, celles-ci doivent être vidées de l'eau qui pourrait s'y écouler.

Dans la nature, la multiplication se fait par graines. Elles peuvent rester deux années entières sur la plante. Lorsqu'il y a un incendie, celui-ci accélère le processus de germination. Les graines se détachent alors pour aller germer plus loin et nourries par les cendres.

L'homme les multiplie par bouture de rameaux d'au moins 20 centimètres.


Culture et entretien du protéa


Le climat est très important dans la culture des protéas. Ils aiment le plein soleil et apprécient les terres très pauvres comme la terre de bruyère. Le plus important est que celle-ci ne retienne pas l'eau et l'évacue rapidement.
Cependant les racines apprécient une terre maintenue légèrement humide. Ils faut donc jongler avec les arrosages en laissant la terre pratiquement s'assécher avant le prochain arrosage. On devrait pour réguler l'humidité de surface employer un paillis acide comme des écorces de pins ou mieux, des aiguilles de pins.
Etant habitué aux terrains très pauvres, l'engrais n'est pas nécessaire et peu donc être mortel (surtout le phosphore).
Si la plante est à l'étroit dans son pot, on la rempote dès le printemps en prenant soins de ne pas blesser les racines très fragiles. Le mélange adapté est une terre de bruyère à laquelle on ajoute un sable grossier non-calcaire.

La taille des protéas peut se pratiquer après la floraison. On coupe de façon sévère les tiges pour conserver un port compact et arrondi.


Ennemis et maladies


Leur plus grand ennemi est la pourriture des racines lorsque l'eau s'y écoule mal. Cela entraîne irrémédiablement la mort de la plante.


Une étonnante faculté


Après un incendie, certaines variétés sont capables de se régénérer à partir des racines!


Plus de photos du protéa

Une jolie fleur

Une jolie fleur


Discussion(s) sur le forum autour du protéa

mariana Protea (4 réponse(s))

Posez vous aussi votre question!

Vos commentaires sont les bienvenus!





Vous aimez cette plante?  

Partagez si vous aimez


Que faire en Décembre? Bonnes pratiques!



D'autres articles à découvrir en Décembre


1jardin2plantes c'est 1007 articles et conseils illustrés par 4904 photos autour des plantes que ce soit au jardin d'ornement, au potager, sur votre balcon ou terrasse et en intérieur.


1jardin2plantes, c'est toute l'information autour des plantes, une petite encyclopédie du jardin à partager